Le portail Saint Ursin à Bourges (18000)

Publié le par Bertrand de Marseivilla

Ce portail date du XIe-XIIe siècle. A l'origine, il ornait la collégiale St Ursin qui se trouvait dans le quartier Bourbonnoux. Cette collégiale fut détruite au XVIIIe siècle.

 

 

Sur les pietroits et colones, on trouve des vignes et des images d'oursons, sans doute un rappel de du nom de St Ursin.

 

 

 

 

 

 

 

 




La première frise représente les travaux des mois, en commençant par le mois de février. C'est un motif classique de l'art roman.
En dessous on peut voir un cartouche contenant la signature du sculpteur "Girauldus fecit istas portas", Giraud à fait ces portes.

 

 

 

 

Au dessus on trouve une exceptionnelle scène de chasse au cerf et au sanglier, très rare dans l'art roman et qui fut probablement inspirée par un sarcophage antique.

 

 

 

 

 

 

Enfin le sommet est ornée d'une non moins rare scène de fables : L'ane maitre d'école, la grue plongeant son bec dans le gosier de renard, et l'enterrement simulé de Renard conduit par le coq et l'ours.

 

 

 

 

 Une vue d'ensemble:

 

Les commentaires sont issus du paneau explicatif posé devant le portail. Ils ne sont pas signés.
Photo : Justine Loiseau.

Publié dans Architecture

Commenter cet article

Bertrand de Marseivilla 09/02/2007 01:57

En fait j'en sais rien^^. Le portail a été déplacé à la destruction de la collégiale, c'est sur, et aujourd'hui la porte donne sur un centre de recrutement de l'armée de terre si mes souvenir sont bons.

Gauti 08/02/2007 22:57

Sympa l'article, mais pourquoi la porte elle est toujours là alors qu'ils ont détruit la collégiale?
Gauti