L'église Saint Martin de Nohant Vic (36143)

Publié le par Bertrand de Marseivilla

 

L'église de Nohant Vic date du XIe siècle. Il est fait mention du fait qu'elle fut donné entre 1092 et 1099 à  l'abbaye de Déols. La nef et le choeur rectangulaires furent prolongés au XIIe par une abside en cul de four et une chapelle.

Son architecture est simple et même pour nous assez peu interessante, mais à l'intérieur, on découvre de magnifiques fresques XIIe, incroyablement bien conservées sous les badigeons et redécouvertes au XIXe siècle. Elles furent restaurées de 1987 à 1991. Les costume sont bien représenté et les couleurs sont encore vives, tout ce qu'il faut pour une compagnie de reconstitution.
 Pour le reste, je me contente de vous mettre des photos, ça se passe de commentaires (mais je vais en faire quand meme, surtout pour ceux qui ne sont pas experts en iconographie religieuse).

 Cette fresque est la première chose que l'on voit lorsque l'on entre dans l'église. Elle représente : En haut à gauche, 5 apotres assis. Au centre un Christ en gloire et sous lui un agneau. en haut à droite, je ne parviens pas à lire la fresque, mais il est probable qu'il s'agisse d'autres apotres. Au milieu à droite, on voit, à droite une annonciation (l'ange Gabriel qui viens annoncer sa grossesse à la vierge) et à gauche la vierge accusée par Annas le scribe (à cause de sa grossesse, hors mariage). Au milieu à gauche les mages, guidés par l'étoile et l'adoration. En dessous, à gauche, une présentation de Jésus au temple, et en bas à droite, une descente de croix avec la lune et le soleil qui se voilent la face.
Une scène dont le sens de lecture est comme celui ci (de gauche à droite puis de droite à gauche) est dites en boustrophédon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'arc qui permet de passer de la nef au choeur est orné de peintures de soldats à pieds, en maille, casqués et portant lance et bouclier.

 

A l'intérieur du choeur : tout en haut on apperçoit les prophètes annonçant la venue du Christ. deux d'entre eux portent des phylactères. Comme vous le voyez mal dans l'abside, on trouve au milieu un christ en majesté, et sur le coté gauche, St Pierre crucifié à l'envers (il l'aurait demandé à ses boureaux se jugeant indigne de mourrir comme le Christ). Sur le coté droit, un roi.

Enfin le mur nord du choeur. En haut on peut y voir la mort de St Martin et des moines qui luttent pour s'accaparer son corps et le ramener dans leur abbayes alors que d'autres veulent le garder dans celle ci. En bas de gauche à droite : le lavement des pieds, saint Pierre qui tranche l'oreille d'un soldat romain venu arrêter Jesus, le baiser de Judas qui désigne le Christ à la soldatesque et à l'extreme bout de la photo on peux appercevoir l'arrière de Simon de Cyrène qui porte la croix du Christ en courant.

Je n'ai malheureusement pas de photos de qualité du mur à l'ouest du choeur et du mur sud de la nef qui comporte une Cène et l'entrée à Jérusalem. J'irai en reprendre au mois de juillet 2007, en attendant, je vous renvoie ici. Mes commentaires ne sont pas exhaustifs, je ne dispose pas d'une bonne doculmentation sur les peintures aussi l'ai je fais moi même. Si vous y trouvez des erreurs ou des oublis, n'hésitez pas à me les signaler.

Les clichés m'ont aimablement été fournis par Pauline.

Publié dans Architecture

Commenter cet article

Pauline 27/11/2006 12:01

Qu'est-ce que j'adore cette église...