Compte rendu : Liverdun, le 18 mai 2008.

Publié le par Godefroy de Nancey

Liverdun-2008--6-.jpg
Comme vous le saviez sans doute, les Compagnons de Valérien étaient le 18 mai dernier au marché médiéval de Liverdun. Peut-être même nous avez-vous vus, si vous étiez dans les parages...

Liverdun-2008--3-.jpgPour nous, l'aventure a commencé le samedi au soir, pour charger la camionette avec tout notre matériel. Après une bonne nuit de repos avant d'entamer cette journée bien remplie, nous sommes partis de Nancy dimanche matin, à 7 heures et demie. Une vingtaine de minutes après, nous étions sur place, à Liverdun. Nous avons alors installé notre campement sur le terrain qui nous était alloué. Cette année, nous n'étions pas dans les douves, mais le public a bien su nous retrouver...

Bien que nous ne disposions pas de beaucoup de place sur notre emplacement, nous avons su nous organiser au mieux pour nous adapter au terrain et disposer tous nos ateliers. Le campement monté, nous pouvions désormais nous costumer et accueillir le public. Comme d'habitude, il n'y avait pas grand monde le matin ; le gros du public a afflué l'après-midi. Deux membres de notre troupe, qui n'ont pas pu se libérer avant, nous ont rejoint au cours de la journée, sans aucun problème.
Liverdun-2008--5-.jpg
Tout s'est très bien passé, nous étions content et le public aussi. Nous avions trois nouveaux venus qui se sont parfaitement bien intégrés à notre campement : Halvard, sa soeur Carole et Jule. Merci et bravo à eux pour leur implication !

La météo nous a souvent fait peur au cours de la journée, nous avons même eu droit à quelques gouttes de pluie, mais finalement, rien de plus. Nous avons donc pas eu à nous en plaindre, et on peut dire que le météo a été de la partie : bref, une bonne animation. Nous sommes rentré le soir très content de notre journée, et nous avons pu à cette occasion inaugurer avec plaisir notre nouveau local de stockage du matériel, qui s'avère très bien très pratique, et bien situé ! Et en plus, nous pourrons désormais garder la forge sur place, à Nancy, ce qui évite à Guilbert, le conducteur de notre camionette, de repartir à l'autre bout du monde et de la nuit pour aller la ranger... Bref, nous étions vraiment contents de notre journée. La saison commence vraiment très bien pour nous ! Pourvu que ça dure !

Et maintenant, on se prépare pour la prochaine fête !

Commenter cet article