Compte rendu : Forbach 31 aout 08

Publié le par Godefroy de Nancey



Le 31 août dernier, les Compagnons de Valérien animaient, aux côté de la Compagnie de la Hache de Briey, la 5ème fête médiévale de Forbach, en Moselle.

Partis de Nancy à 7 heures du matin avec deux voitures et une camionnette que nous avions, comme à l'acoutummée, chargée la veille, nous sommes arrivés à Forbach à 9 heures, à l'entrée du parc du Schlossberg, construite dans un style néogothique germanique typique de la fin du XIXe siècle.
Là, nous avons pris contact avec les membres de la deuxième troupe qui allait animer le site et avec les organisateurs de la fête, de l'office du tourisme de Forbach.

Nous étions dix compagnons de Valérien : Bertrand de Marseivilla, Jule, Gautier, Adalbéron le Forgeron, Halvard le Normand, Guilbert le Marchand, Jehanne d'Essey, Eloïse, Hedwige de Longuyon, et moi-même, Godefroy de Nancey. Une onzième membre de notre compagnie, notre riche héritière champenoise Marie de Lusigny, tout droit arrivée de ses terres champenoises par ses propres moyens, est venue nous rejoindre quelques minutes plus tard.
Nous nous sommes alors, nos voisins de Briey et nous, partagé le vaste terrain herbeux bordé d'arbres, aux pied du Schlossberg, un château dont les ruines les plus anciennes remontent à la fin du XIIe siècle, et dont il reste une belle tour (en réalité reconstruite à la fin du XIXe siècle), qui se dresse fièrement en direction de la Sarre.
Nous avons donc monté notre campement, jusqu'à 11 heures environ. Puis, une fois costumés, nous sommes allés nous restaurer, munis de tickets fournis par l'organisateurs, nous délectant de saucisses et de schwenk, le nom local de la côte de porc marinée. A 14 heures, la fête commence et nous accueillons le public.

Comme d'habitude, maître Guilbert a accueilli le public à sa taverne pour leur faire goûter hypocras, vin de rose et jus de pomme à la canelle, tout en leur présentant les plantes et épices qui donnent toute leur saveur à ces délicieuses boissons.
Près de lui, Jehanne et Eloïse présentaient poteries, verreries et recettes médiévales.
A côté d'elles se tenait Marie de Lusigny et son stand récent - et en perpétuelle amélioration - consacré aux vêtements et à la mode dans nos contrées au XIIe siècle. Des réductions de dame, chevalier, enfant et paysan lui servaient de support à ses explications éclairées.
Un peu plus loin, Jule, Bertrand et Gautier se partageaient un autre au vent pour tenir respectivement l'atelier jeux, médecine-chirurgie et calligraphie.
Entre cet auvent et l'échope rouge et blanche, c'est Halvard le Normand que l'on pouvait rencontrer, parlant des armes des chevaliers et des armes de sièges aux XIIe et XIIIe siècles. Pour ce faire, il avait ramené sa fameuse maquette de mangonneau, mais également une toute nouvelle maquette, qu'il sortait pour la première fois en animation : celle d'un beffroi, une tour mobile en bois permettant aux assiégeant de passer par-dessus le rempart ennemi.
Sous l'échope, on pouvait retrouver ma dame Hedwige et moi-même, mais à deux nouveaux stands : Hedwige présentait la musique et ses instruments au Moyen Age, pendant que, de mon côté, j'inaugurais un tout nouvel atelier consacré à la sigillographie, reproductions de sceaux à l'appui. Une section héraldique est d'ailleurs appelée à compléter les sceaux dès le début de la saison prochaine.
Enfin, comme d'habitude, notre campement se terminait (en beauté !) par la forge de notre artisan Adalbéron, qui a reccueilli toujours autant de succès auprès du public. Au cours de cette journée, Adalbéron a forgé deux fermaux.

Nous avons ainsi accueilli le public tout au long de l'après-midi, avant de terminer en beauté par une prestation de musique médiévale, avec force chalumeaux, guimbarde et autres tambours de basque. Bref, ce fut une animation réussie, comme on les aime.
La météo fut également absolument parfaite tout au long de la journée, et ce même pour le démontage (malgré une petite frayeur sur la fin avec l'arrivée de quelques coups de tonnerre), et le public mosellan semblait lui aussi conquis...

Ce serait avec plaisir que nous remettrions le couvert pour la 6e édition !!!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article